Assemblage des différents nano-satellites tels qu’ils seront dans la fusée. AMICal Sat, dans son POD, en haut à gauche de la photo ©SAB Aérospace
Assemblage des différents nano-satellites tels qu’ils seront dans la fusée. AMICal Sat, dans son POD, en haut à gauche de la photo ©SAB Aérospace
Communiqué

Le premier nanosatellite grenoblois AMICal Sat bientôt à bord d’Arianespace !

le 10 mars 2020
24 mars 2020* -1 h 50 UT – base spatiale de Kourou : le nanosatellite AMICalSat à bord du Vol VV16 d’Arianespace devrait être mis sur orbite pour remplir sa mission scientifique : observer les aurores polaires pour mieux comprendre comment l’activité solaire affecte l’atmosphère de la Terre et peut perturber nos systèmes technologiques. L’attente des scientifiques et des étudiants est très forte du côté du Centre spatial universitaire de Grenoble (CSUG*), après les quelques mois de retard pris par le lancement.

* En raison du COVID19 et afin d'assurer la mise en sécurité des installations et des personnes, Arianespace et le CNES ont décidé d'arrêter la campagne du vol VV16 (contenant le satellite #AMICalSat), le lancement sera par conséquent certainement retardé.

Le nouveau lancement est prévu le 24 mars 2020 (1h50 UT, 2h50 heure française) depuis Kourou, sur un lanceur VEGA d’Arianespace (Vol VV16). L’intégration du satellite dans la boite à ressort de lancement (POD) a été effectuée le 9 février 2020 dans les locaux de SAB Aérospace à Brno en République Tchèque.

Ces quelques mois de retard, fréquents dans le domaine du spatial, n’auront aucun impact sur la mission scientifique puisque l’observation des aurores polaires n’est pas contrainte dans le temps.

Initié en 2017 par le CSUG, le projet de nano-satellite AMICal Sat est le fruit d’une collaboration entre une cinquantaine d’étudiants de l’UGA et de Grenoble INP, des acteurs de la recherche, de l’industrie et de la formation de la région Auvergne Rhône-Alpes, en particulier de l’agglomération grenobloise, et le Skobeltsyn Institute of Nuclear Physics de l’Université de Moscou (Lomonosov Moscow State University). Parmi les entreprises impliquées, on compte 6 mécènes industriels réunis par la Fondation UGA (Air Liquide, Teledyne e2v, Nicomatic, Lynred, Gorgy Timing, NPC SYSTEM) et un partenaire industriel polonais (SatRevolution). Les technologies au cœur de ce projet sont issues des laboratoires du site grenoblois: IPAG*[2] / OSUG, CEDMS, IUT1 GMP, S.Mart (ex-AIP DS). La réussite de ce projet repose également sur une forte collaboration avec la communauté radio amateur notamment l’AMSAT- Francophone et l’ADRI 38.

* [1] Université Grenoble Alpes, Grenoble INP-UGA
* [2] CNRS, Université Grenoble Alpes

► Contact presse : Muriel Jakobiak-Fontana Directrice adjointe communication - Université Grenoble Alpes, muriel.jakobiak@univ-grenoble-alpes.fr Tel : +33 (0)4 76 51 44 98 / mob : +33 (0)6 71 06 92 26
Mis à jour le  24 mars 2020