Communiqué

Lancement d'une nacelle d'expérimentation pour le projet ThingSat

le 23 septembre 2020
Le mercredi 23 septembre un ballon sonde a été lancé depuis Aire-sur-Adour dans le cadre du projet ThingSat afin d'expérimenter les communications très bas débit et basse consommation d'énergie pour les cubesats.
Le CSUG, le LIG, l’IMEP et la JEI ANS Innovation ont fait voler une nacelle d’expérimentation pour le projet ThingSat à bord du ballon sonde du CNES depuis la base du CNES à Aire-sur-Adour. Le projet ThingSat expérimente les communications très bas débit et très basse consommation d’énergie pour les cubesats. Les échanges bidirectionnelles de message entre le sol et l’espace sont basés sur la modulation LoRa™ de l’entreprise Semtech.

Une application de ThingSat est l’Internet des Objets Isolés dans lequel des capteurs de surveillance environnementale sont disséminés dans des zones blanches de la Terre comme les pôles, les déserts, les océans et les fonds de vallée. Douze objets LoRa™ munis de récepteurs GPS et des capteurs (de température, pression atmosphérique, humidité) ont été placés dans la nacelle, et ont communiqué sur plusieurs bandes de fréquence radio ISM (433 MHz, 868 MHz et 2.4 GHz) vers les stations de réception des réseaux LoRaWAN de l’opérateur Orange, de la communauté TheThingNetwork et du réseau CampusIoT de l’Université Grenoble Alpes.

Après un vol de 2h45, la ballon a parcouru 97 kms avec une ascension allant jusqu’à 31769 mètres et a atterri dans un champ. Les messages émis par les objets ont été reçus pas des stations LoRaWAN 868 MHz situées à plus de 600 kms (Meaux, Col de Turini ...). Le test de la modulation LoRa sur la bande de 2.4 GHz depuis un ballon sonde est une première mondiale avec une portée de 50 kms en LoRa point à point !
Mis à jour le  28 septembre 2020